Réussir à Balzac

Des moyens matériels

physique3

Le lycée H. de Balzac propose les infrastructures nécessaires pour réussir ses années de classes préparatoires :

  • une salle d’informatique pour les TD d’informatique et les TIPE,
  • des laboratoires de travaux pratiques de physique et de chimie informatisés dont une salle réservée aux deux classes de CPGE,
  • un laboratoire d’optique permettant des manipulations dans l’obscurité totale.

Les étudiants des classes préparatoires disposent également d’une salle de travail qui leur est réservée pour permettre de travailler en groupe.


Des moyens humains

chimie2

Pour chaque année de classe préparatoire, les enseignements scientifiques sont assurés par un professeur de mathématiques, un professeur de physique et un professeur de chimie, tous étant agrégés. Ceci permet une meilleure cohérence de l’enseignement dans chaque discipline, adapté en fonction de la progression de chaque étudiant tout au long de l’année.

 

Les interrogations orales sont assurées par un de ces professeurs ou par un professeur extérieur, permettant d’apporter à l’étudiant un regard diversifié sur les disciplines étudiées.

 

La formation s’accompagne d’un perfectionnement en langues étrangères et d’une réflexion philosophique et littéraire, assurés par deux professeurs pendant toute l’année.

 

Les enseignants de première et de deuxième année ainsi que le personnel de direction sont en permanence à l’écoute des étudiants en cas de difficultés afin de leur apporter une aide et un soutien adaptés.

 

Les effectifs des classes préparatoires du lycée (entre 20 et 30 étudiants par classe en moyenne) permettent un accompagnement personnalisé des étudiants.


Une évaluation en continu

physique4

Un des « plus » de la formation en CPGE est le suivi en continu des étudiants par des évaluations très fréquentes.

 
Celles-ci ne visent pas à maintenir l’étudiant « sous pression » comme les images caricaturales des classes préparatoires les représentent souvent mais à préparer l’étudiant petit à petit aux épreuves qu’il aura à passer lors des concours.
 

Lors des devoirs hebdomadaires sur table, les étudiants développent leur capacité à regrouper leurs connaissances et à les utiliser en temps limité.
 

Les devoirs maison laissent plus de temps aux étudiants pour s’approprier le cours et approfondir leur compréhension de celui-ci.
 

Enfin, les interrogations orales (à raison de deux par semaine) permettent de développer l’aisance dans la communication orale et sont souvent le siège d’un échange enrichissant et individuel entre le professeur et l’étudiant.
 
Les évaluations permettent ainsi à l’étudiant d’avoir un retour sur son travail personnel, d’améliorer pendant les deux ans de CPGE ses méthodes de travail et de développer les compétences qui feront de lui un ingénieur ou un chercheur de valeur.

 

Les commentaires sont fermés